Les intoxications par médicaments humains

Intoxications médicaments humains

Synthèse bibliographique du Veterinary Journal de janvier 2015.

Les médicaments humains représentent environ 30% des cas d’intoxications des chiens et des chats.

Si les AINS sont les principaux responsables , de nombreuses familles de médicaments peuvent provoquer des signes cliniques voire le décès des patients.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les chats sont plus sensibles à l’aspirine car ils ne peuvent la métaboliser ,  mais la toxicité de l’ibuprofène et du naproxène semble plus élevée chez le Chien.

Les symptômes classiques sont des lésions parfois hémorragiques du tractus digestif, vomissements, diarrhées, une insuffisance rénale.

Paracétamol

Le chat y étant également plus sensibles.

Chez le chien ,  l’organe cible est le foie et à des doses supérieures à 100mg/kg , on observe des nausées , vomissements , anorexie , douleurs abdominales , ictère .

A plus de 200mg/kg , on observe une méthémoglobinémie parfois mortelle.

Chez le Chat , dès 10mg/kg , on a des modifications des globules rouges . Et des lésions du foie peuvent être observées à fortes doses avec comme symptômes : dépression , vomissements , hypothermie , détresse respiratoire , cyanose , œdème de la face , hémolyse , ictère…

Le traitement nécessite des soins intensifs , de la N-acetylcysteine , de la vitamine C et de la cimétidine.

Anti-histaminiques

Les anti-histaminiques H1 sont les plus impliqués car les plus utilisés , entrainant une dépression du système nerveux central , pouvant aller jusqu’au coma et la mort .

On peut aussi constater des vomissements , diarrhées , sècheresse des muqueuses , mydriase , tachycardie …

Médicaments cardiovasculaires

Largement utilisés en médecine humaine et vétérinaire , ils possèdent une marge de sécurité faible . Pour autant , peu de cas ont été publiés dans la littérature vétérinaire .

On constate comme signes cliniques : dépression , vomissements , diarrhée , hypotension , bradychardie , convulsions …

ISRS

Les inhibiteurs sélectifs de recaptage de la serotonine figurent parmi les antidépresseurs les plus utilisés en médecine humaine et parmi eux citalopram , escitalopram , fluoxetine , paroxétine , sertraline . Pronostic assez bon selon les données de la littérature .

Dans la majorité des cas , absence de signes cliniques et sinon , le développement de signes nerveux , digestifs , cardiovasculaires respiratoires… a été décrit.

DSC00274

Myorelaxants

Le baclofène est rendu responsable d’intoxications de plus en plus fréquentes depuis qu’il est utilisé entre autres dans le traitement de la dépendance à l’alcool .

Ce médicament provoque du ptyaline , faiblessse musculaire , ataxie , tremblements , et plus gravement , des convulsions , de l’hypothermie , arrêt respiratoire . Des cas mortels ont été rapportés avec des doses relativement faibles ( 8-16mg/kg).

Hypnotiques

Notamment les benzodiazepines qui entrainent une ataxie , tremblements , vomissements , hypothermie , dépression respiratoire voir le coma . Dans certains cas , on observe de l’hyperesthésie , salivation , agitation , agressivité , hyperactivité , hyperthermie .

Les décès sont rares .

Le zolpidem utilisé dans le traitement des insomnies , peut donner des signes variés dès 0.25mg/kg : dépression ou stimulation du SNC .  Aucun décès n’a été rapporté .

Médicaments à visée digestive

Le lopéramide est le plus impliqué et provoque des vomissements , de la constipation , vocalisations , tourner en rond , incoordination , ataxie et plus gravement , dépression , diarrhée hemmoragique , hypothermie , bradycardie…

Les colleys et races apparentées porteurs d’une mutation peuvent être plus sensibles à cette toxicité .

Le traitement est symptomatique mais peut nécessiter du naloxone dans les cas graves .

Compléments nutritionnels

Ceux à base de vitamine D sont de plus en plus utilisés chez l’Homme. Symptômes : anorexie, vomissements, hypertension, lésions rénales .

Médicaments à base de fer .

Principalement à base de fumarate , de sulfate ou gluconate de fer .  Dans les 6 heures suivant l’ingestion , on peut constater du sang dans les vomissements , irritation buccale , diarrhée hémorragique , faiblesse , dépression puis après une récupération apparente de 24h , on peut parfois observer un état de choc , déshydratation , insuffisance rénale et hépatique . Ces intoxications sont rares .

Médicaments à visée respiratoire

Le plus connu est le salbutamol . Une intoxication est possible quand le chien mord dans un inhalateur provoquant des symptômes pouvant être frustres ou visibles : respiration rapide , tachycardie , léthargie ou agitation , arythmies cardiaques , faiblesses musculaires .

Les auteurs concluent en signalant l’augmentation apparente , dans le monde , de ce type d’intoxications , le vétérinaire devant connaître les plus fréquentes afin de proposer un traitement rapide et adapté .

Synthèse de Jean-Pierre Samaille ( CORTINOVIS © : Poisoning of dogs and cats by drugs intended for human use. Veterinary Journal.2015. Vol 203, n°1, pp 52-58).